sep-ano

Quelles sont les possibles complications ?

Informez votre chirurgien orthopédiste et l'anesthésiste de toute pathologie dont vous êtes porteur ou toute maladie qui pourrait influencer l'intervention.
La chirurgie prothétique articulaire donne des résultats fonctionnels excellents dans plus de 90% des cas.
Lorsque des complications surviennent, la plupart sont contrôlées et traitables. On estime à 5% le nombre des prothèses qui sont réopérées pour insuffisance de résultat dans les 15 ans qui suivent leur implantation.

  • Fractures du fémur ou du tibia

Elles peuvent survenir lors de l'implantation car les composants sont implantés en force s'ils ne sont pas scellés. Elles nécessitent parfois une fixation et peuvent retarder l'appui complet de quelques semaines (3 à 5). Le scellement n'est pas une garantie d'absence de fracture peropératoire. Elles sont souvent liées à la qualité osseuse.

  • Phlébite (thrombose veineuse profonde)

La phlébite résulte de plusieurs facteurs, dont le principal est la diminution de mobilité observée pendant et dans les suites de l'intervention. Le traitement des varices à titre préventif peut être parfois nécessaire.
Elle peut entraîner un risque d'embolie pulmonaire grave, mais rare, et doit être diagnostiquée précocement devant des douleurs dans le mollet, pour être traitée efficacement par des anticoagulants.

Un traitement préventif est systématiquement appliqué, avec des injections sous-cutanées d'anticoagulants dès l'intervention. Ce traitement préventif devra durer environ 15 jours à 45 jours. Le port de bas de contention est nécessaire pour diminuer également le risque de phlébite ainsi que le lever précoce (lendemain).
Malgré toutes ces mesures de prévention, une phlébite peut cependant se produire. Son diagnostic et son traitement précoce sont les facteurs d'une guérison rapide.

  • Ossifications

Elles entraînent une raideur si elles sont importantes ce qui est rare. Elles ne modifient pas habituellement le résultat. 

  • Descellement

Le descellement d'une prothèse peut survenir dans les suites d'une arthroplastie. C'est la cause de la reprise de la douleur à la marche. Il est lié à la réaction aux produits d'usure. Une réintervention est nécessaire. Les méthodes modernes de fixation devraient diminuer le risque de descellement à long terme (5 % à 15 ans et 20 ans) mais le descellement peut traduire une infection (voir plus loin).

  • Usure

Un certain degré d'usure est naturel dans toute articulation artificielle, à la longue, en raison de la friction. Une usure excessive peut entraîner un descellement et peut nécessiter une intervention de révision prothétique.

Rupture ou faillite mécanique des implants. La rupture d'un implant métallique ou polyéthylène est très rare, mais elle peut survenir. Une nouvelle intervention est nécessaire dans ces cas.

  • Traumatisme nerveux

Les nerfs au voisinage de la prothèse articulaire peuvent être endommagés. Ce type de complication est très rare. Elle peut survenir surtout lorsque l'intervention doit corriger une déformation majeure de l'articulation, ou un raccourcissement important du membre inférieur. La plupart du temps, ces traumatismes nerveux vont récupérer, mais plus ou moins complètement en quelques mois.

footer

 Copyright © 2019. Tous droits réservés.
Prendre rendez-vous | Mentions légales

 

odconcept.fr

 

une réalisation odconcept.fr